Archive pour avril 2006

Time to nood

Nood according to Gertrude

Carte de visite créée sur i-yo.com

design:
Hawaii

size:
3.5×6.5cm

price:
9.95 € / 24 cards
(+shipment)
(via Angie)

Occasions sociales, fondues et autres aménagements

Tralalilala… On résume:

Vendredi 5 mai, c'est Bloggy Friday. Une rencontre très sympathique entre blogueurs, qui a lieu tous les premiers vendredis du mois à Lausanne, donc pour le mois de mai joli, c'est le 5 le vendredi.

D'habitude, c'est Stephanie qui organise. Mais cette fois, elle ne peut pas, pour cause de concert avec le groupe vocal Café-Café. Donc, avec bonne volonté, j'ai accepté de la remplacer dans son rôle d'organisatrice de Bloggy Friday (mais que pour cette fois hein! on ne détrône pas la reine) et m'apprêtais à sonner le clairon pour l'appel aux troupes.

Mais… vendredi 5 mai, c'est aussi les Swiss Blog Awards. Une jolie invention alémanique qui par la magie des nombres n'a retenu en finale que des blogs germanophones ou bilingues allemand/anglais. Normal quand les blogs sélectionnés pour le concours sont suggérés par les lecteurs, et que ceux-ci, s'ils représentent la Suisse entière, peuvent fort bien parler allemand pour les deux tiers d'entre eux, français pour un cinquième et italien pour un seizième seulement.

Let's cool down, guys. Bruno Giussani se veut apaiseur des querelles et invite les blogueurs à participer à la manifestation du 5 mai à Bienne. Il y aura un atelier sur " How much are weblogs really worth – money and the blogosphere " – Kleiner Saal (in deutscher Sprache, genau) – et une Award Ceremony – Grosser Saal – avec la participation du public presque comme pour le couronnement de Nouvelle Star, sauf qu'il n'y aura pas besoin de payer pour voter, et que c'est Bruno lui-même qui fera Nikos dans le micro, il va raconter comment il a vu Schumacher l'autre jour et n'a même pas selon mon intime conviction vendu les photos au Blick ni à personne d'autre d'ailleurs.

the programm des Swiss Blog Awards

17.00 Doors open
17.30 – 18.15 Open discussion: How much are weblogs really worth – money and the blogosphere – Kleiner Saal
18.30 – 19.15 Panel discussion: mass media and media for the masses – irreconcilable worlds? – Kleiner Saal
19.15 – 19.45 Apéro in the Foyer
19.15 – 19.45 «2 minutes of fame» – Kleiner Saal
19.45 Doors open Grosser Saal
20.00 – 22.00 Award Ceremony – Grosser Saal
22.00 – ? after hours party: DJ starfrosch – pooc biel

De l'autre côté, Bienne, c'est pas la porte à côté pour tout le monde, donc peut-être faut-il maintenir la tenue du traditionnel Bloggy Friday lausannois. Des pensionnaires réguliers ont évoqué un changement de lieu. Comme s'il fallait un peu d'air au printemps. Les nouveaux convertis ont approuvé.

Que diriez-vous d'un pot sur la terrasse de l'Evêché? Les tables y sont grandes, l'ombre apaisante sous le feuillage des arbres en fin d'après-midi. Je ne garantis pas que la fondue soit meilleure qu'au Romand, la cuisine propose aussi des steaks à l'ail incamouflables septante-deux heures durant, mais pour mieux le savoir ce n'est qu'en l'essayant!

Juste pour rire, je lie aussi un vieux pote, une chouette fille qui aime le jazz, des gars intéressants, un bovidé bicantonal et un journaleux. Il y en a tout plein d'autres mais la liste est juste pas possible de faire, en particulier des centaines de ceux qui sont déjà venus (grand-maman, merci pour ton mouchoir. Snif.) et qui, euhhm, enfin, même Bruno m'a dit qu'une fois il essaierait de venir.

Donc, on résume: vendredi 5 mai, vous voulez aller à Bienne ou à Lausanne?

?

Peut-on utiliser le point d'interrogation dans une note sur un blog plus que dans un article de presse écrite?

Programme Paleo 2006

Programme Paleo 2006 (pdf 72 Ko) (edit: lien non fonctionnel)

edit: programme en ligne

La billetterie du Paleo ouvre à midi

Tous à vos starting-blocks !

Aujourd'hui 25 avril à 12 h 00, annonce officielle du programme et ouverture de la billetterie en ligne de Paleo Festival !

Le programme en ligne est ici (pdf plus tard dans la journée)

La billetterie en ligne ici

… ou au Paléo Shop, 330, rte de St-Cergue, ou ailleurs aussi d'ailleurs. Il est à prévoir, vu les fuites ayant précédé la publication du programme et le succès confirmé vers lequel s'achemine le Festival, qu'un engouement certain se manifeste autour du site nyonnais autour de la mi-journée aujourd'hui.

Que quelques responsables de débit ou de stockage numériques ne s'alarment point. Le trafic va aller en augmentant la matinée, être critique dans les minutes suivant midi – combien de clients simultanés l'application de billetterie pourra-t-elle servir, sachant que le site physique du festival accueille 210 000 spectateurs en 6 jours! – puis lentement décroître jusqu'à l'épuisement des billets.

Moi, j'vous l'dis M'sieurs Dames, à quatre heures c't'aprèm, y a plus rien.

Testons Netvibes

Aujourd'hui je teste… Netvibes.

Add to netvibes

Il y a un peu d'Ajax, c'est incroyablement transparent. J'aurai toujours de l'admiration pour les programmeurs.

Le design est fluide, l'utilisation intuitive, mais je suis encore loin d'avoir compris toute la puissance de cette "page personnelle", ou "collaborative web 2.0 desktop" as they say. Je me sens parfois un peu beta.

Quelqu'un a-t-il vu quelque part un bon comparatif récent des lecteurs / agrégateurs RSS? Si possible en français?

* *
Un peu de background info sur Netvibes, start-up française qui a lancé la nouvelle version de Netvibes baptisée "anise" avec l'aide notamment de:

  • Maurice Svay, talentueux designer de thèmes Dotclear, rejoint l'équipe de développeurs pour un stage.
  • Florent Frémont, développeur de Netvibes, interviewé par le JDN.
  • Tariq Krim sur le blog du développement de Netvibes.
  • Pierre Chappaz investit aux côtés de Marc Andreesen et rejoint le board.

Fin de la background info. Je ne savais juste pas où la poser ailleurs, mais on va trouver où ranger tout ça. promis.

**

Et pour ceux qui lisent cette note jusqu'au bout, un petit concours de Pâques, man. Combien de j'oeux de mot débiles ai-je réussi à semer dans cette note pascale?

gogl mi

going gogl.

mes derniers trois liens venant sur ce site:

cyril vandenbeusch 1
blog mayor anne-dominique 1
la vie dans les les mine du nood1  

Le premier, d'accord. Il me semble en avoir parlé une fois. Un artiste, ou un cuisinier?

le deuxième, ok. la frontière entre la vie réelle – vous savez, celle où on rencontre des gens ? – et la vie virtuelle ne peuvent être maintenues éternellement.

la troisième me fait rêver d'associations d'idées.

Une note de ouf

Une note de ouf

Une note de ouf pour la découverte du blog de Nikol le ouf !

(via Boulet qui fête sa 200e note !)

Libre d’écrire, plus

Chroniques de blogosphère, suite: l'article qui suit est paru dans l'édition d'avril 2006 de Com.in (magazine de la communication et des médias édité par la FRP)

Libre d'écrire, plus

Ma réd’ en chef me pose une colle: quelle différence de ton entre les journaux et les blogs?

Pour Loïc Le Meur, vice-président de la plate-forme Six Apart et blogueur influent, il ne faut pas confondre ces nouveaux moyens de communication avec les médias traditionnels.

 

«Les blogueurs ne se prennent en général pas pour des journalistes. Ils écrivent leurs opinions et leurs sentiments sur tout ce qui leur passe par la tête et surtout pour leurs amis. Par contre, certains blogueurs deviennent des professionnels de même que certains journalistes bloguent.»

(source)

 

En France, Libération met en avant les blogs de ses journalistes sur son site. Le Monde prolonge même l’expérience en invitant les abonnés du journal à créer leur blog sur sa plate-forme, dont les billets voisinent avec ceux des journalistes qui bloguent. En avril sort en kiosque le numéro 3 de Netizen, mensuel consacré au phénomène de la prise de parole des individus sur le Web. Cette fois ce sont les écrits des blogueurs qui sont imprimés, joli retour des choses.

Blogueur ou journaliste, cherchez la différence. Ecrit-on vraiment d’une autre façon? Sur un blog, il est de bon ton de revendiquer ses paroles par l’usage du «je». C’est moi qui assume mes écrits. Je personnalise le récit en utilisant un ton familier. Avez-vous souvent lu une dépêche d’agence où l’auteur partage son émotion avec le lecteur? Le journaliste ne dit jamais je, lui.

Au bouclage d’un journal, mon article est relu et corrigé par le secrétariat de rédaction. Tandis que personne ne me relit avant que je publie une note sur le web. Ce sont les lecteurs, par le biais des commentaires, qui rectifieront mes erreurs. À une vitesse impressionnante parfois.

Sur mon blog, je peux m’étaler. Ou pas. Un billet peut ne faire qu’une ligne, ou n’être qu’une photo même pas légendée. Mais je peux noircir des dizaines de milliers de signes si l’envie s’en fait sentir. L’espace ne m’est pas compté. Au contraire des rubriques des quotidiens dont le format doit être respecté à vingt signes près.

Aussi, je publie quand je le veux bien. Rien ne m’inspire, tant pis. Trois bonnes nouvelles à transmettre, allez! Trois notes du jour en ligne. Pas de tri au moment du bouclage parce que l’actualité trépidante a fait dérailler un train ou exploser une bombinette quelque part, reléguant l’actualité tiède au placard.

Cette liberté a un prix bien sûr. Formé aux règles de son métier, le journaliste est un professionnel payé pour sa production. Le blogueur, lui, écrit par passion.

Anne Dominique Mayor, journaliste et blogueuse
Blog : Prismes et planches

avis de maintenance

Des archives sont apparues comme par magie dans les liens à disposition sur ce site. Je me suis permis d'importer sur ce blog les billets que j'avais publiés dans mon ancien blog, le Monde de Julius, entre novembre 2004 et janvier 2006.

Duel de kazoos en bédésphère

Il semblerait que Kek ait lancé le gant à Boulet. " Quand tu veux padawan " peut-on lire dans les commentaires de celui-ci ce matin.

Les armes? Le Kazou de Boulet contre le Banzoo de Kek.

Encore une vague de violence gratuite qui éclabousse la bédésphère.


Just my del.icio.us daily

don’t miss anything: subscribe to Prismes et planches

Some rights reserved

Plate-forme:
Wordpress.com
Theme:
K2 Lite
Textes et dessins (sauf indication contraire):
Anne Dominique Mayor
Lausanne, Suisse