Le navarin de Mills

Le navarin de Jean-Louis Millet, pour le printemps :

* faire rôtir les morceaux d'agneau dans de l'huile d'olive
* ajouter plein de légumes : carottes, navets nouveaux, patates
* déglacer au pinard
* ajouter les petits pois peu avant la fin

pourquoi ? parce que les petits pois sont rouges.

Jean-Louis Millet, c'est une voix extraordinaire, qui me fait voyager depuis l'enfance. Conteur, il irradie la radio romande avec ses histoires depuis des dizaines d'années.

Là, ce matin, il racontait ses quatre plats de saison sur Couleur 3.

Il y avait aussi le rôti à l'oignon (autant d'oignon que de viande, pendant deux heures à feu doux).

Miam.

0 Responses to “Le navarin de Mills”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Just my del.icio.us daily

don’t miss anything: subscribe to Prismes et planches

Some rights reserved

Plate-forme:
Wordpress.com
Theme:
K2 Lite
Textes et dessins (sauf indication contraire):
Anne Dominique Mayor
Lausanne, Suisse

%d blogueurs aiment cette page :