Urville – La cité vue par Gilles Tréhin

Sortie du livre
Urville
Entre émotion
et fascination
Cité imaginaire
Ou rêve visionnaire…

par Gilles Tréhin
aux éditions Carnot

Couver2urville

1 Response to “Urville – La cité vue par Gilles Tréhin”


  1. 1 verdier 18 f 2009 à 3:31

    Bonjour Gilles.

    Je m’appelle Christine (45 ans) et je tiens à vous féliciter au sujet de vos dessins. Je dessine un peu. j’ai fait une école d’art gaphique dans ma jeunesse (l’école Estienne).
    C’est curieux car je fais des dessins qui représentent par exemple le village ou j’habite en vue aérienne ou cavalière, ou bien des…scénarios sociaux pour ma fille
    de 17 ans qui est en première ES. Le seul souci, c’est qu’elle a été diagnostiquée « syndrome d’asperger ». Son parcours est celle d’une enfant normal avec quelques soucis avec ses camarades au primaire mais cela passait.
    On se disait, nous les parents, avec l’age de raison,cela ira mieux, notre entourage de l’époque nous disait: »elle est un peu mal élevée, vous devriez etre plus sévère ou bien, elle vous en fait voir de toutes
    les couleurs…au lycée, ce fut phénoménal et révélateur de sa réelle soufrance/brimades/moqueries/jet de gommes.On était tous tristes dans notre petite famille et le lycée ne nous a pas aidé.Entretemps, nous avons fait un détour cauchemardesque chez le pédopsychiatre et autre charlatan baratineur de méconnaissance et
    empoisonneur.Bref. Notre grande a fait ensuite le CNED à la maison.Pas l’idéal du tout mais on poursuivais nos recherches sur internet pour savoir ce qu’elle avait.
    Il nous a fallu 2 ans pour découvrir sa souffrance. Et c’est elle qui nous a orienté sur son malaise en voyant la bande annonce de Ben X, film de Spielberg. »Papa, maman,je suis asperger « . Au début on s’est tous regardés comme des martiens…Rentrée 2009, Elle est retournée au lycée(beaucoup plus tolérant et surtout privé), l’équipe pédagogique est formidable. Nous avons trouvé un bon médecin, une psychologue et une ergothérapeute très à l’écoute de la famille et de Aude
    qui souffre. Le lycée commence à s’adapter pour elle mais les jeunes sont déroutés face au syndrome. Nous allons faire une réunion d’information car les profs sont très demandeurs d’explication.
    J’ai lu votre information à Lisbonne.C’est vrai ce que vous dites la France est très en retard face a ces jeunes en difficulté d’apprentissage. Le téléthon n’en parle pas, la campagne autisme est inexistante, on ne comprend rien au spot TV. Cher monsieur, vous ètes né avec un crayon en or dans vos mains et vos parents ont eu de la chance que vous vous en sortiez. Mon mari a des amis au canada (il a vécu là-bas pour son travail). C’est l’Amérique et les gens sont quand mème plus respecteux face au handicap.Notre fille n’a pas votre chance d’etre douée en dessin pourtant je lui ai montré comment faire. Je suis vraiment contente de converser avec vous et qui sait on continuera peut-etre. Je vous souhaite une bonne continuation dans vos projets et beaucoup d’avenir. Christine (maman de Aude.). Nous sommes de Narbonne.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Articles les plus consultés

Just my del.icio.us daily

don’t miss anything: subscribe to Prismes et planches

Some rights reserved

Plate-forme:
Wordpress.com
Theme:
K2 Lite
Textes et dessins (sauf indication contraire):
Anne Dominique Mayor
Lausanne, Suisse

%d blogueurs aiment cette page :